Le poêle à bois est un mode de chauffage traditionnel, mais très tendance. Son fonctionnement est simple, il fait brûler des bûches ou des granulés dans le foyer pour produire de la chaleur. Il vous procure ainsi un environnement chaleureux et agréable surtout en saison hivernale. Son design séduisant est aussi un atout majeur pour votre intérieur. Il vous offre un authentique spectacle de flamme et de braise rougeoyant. En plus, son installation est rapide et à la fois simple. Les quelques précisions ci-après vont certainement vous aider à choisir votre futur poêle à bois si vous n’en avez pas encore.

Quels sont les matériaux utilisés?

En principe, il y a deux matériaux de fabrication d’un poêle à bois: la fonte et l’acier. Si vous voulez une structure solide et endurante, le modèle en fonte est la meilleure option. En effet, elle est lourde et donc très fiable. Mais son principal avantage face à l’acier est son inertie thermique. En d’autres termes, elle est capable de conserver la chaleur longuement après que le feu soit éteint. En revanche, l’acier est le matériau phare pour une construction durable. En combinant légèreté et force, il devient facile à travailler. Grâce à lui, votre chauffage peut rapidement monter en puissance et répartir équitablement la chaleur dans la pièce. Qui plus est, il limite la consommation de bois faisant ainsi durer le feu plus longtemps. Mais il existe également d’autres matériaux notamment la pierre ollaire, brique, etc.

Les différents types de poêle à bois

On recense plusieurs modèles de poêle à bois:

-le poêle à bois turbo a une seule chambre de combustion, mais avec deux arrivées d’air. Il est économique, mais un rendement faible par rapport à un poêle à double combustion.

-le poêle à double combustion a le privilège d’avoir une seconde chambre de combustion où on y brûle les gaz de la première combustion. Cette chambre post-combustion se trouve à l’arrière de la chambre du foyer de la combustion primaire. Ce procédé s’avère être le plus rentable et onéreux de tous.

-le poêle à inertie est véritablement un investissement à long terme. Il restitue la chaleur ce qui lui confère une grande autonomie d’environ 20 heures. Il se compose de matériaux réfractaires permettant ainsi de chauffer par rayonnement les murs, mais aussi les personnes présentes dans la pièce.

Le poêle à bois : granulés ou bûches?

Votre poêle peut être alimenté par des bûches ou des granulés. Le poêle à bûches est réservé à un usage ponctuel. Peu autonome, il a besoin de surveillance et d’approvisionnement régulier. Veillez donc à rester constamment à proximité de ce chauffage pendant son fonctionnement. S’agissant du poêle à granulés, il est beaucoup plus efficace et produit une chaleur homogène, mais un peu sèche. Contrairement aux bûches, ce modèle-ci s’auto-alimente et demande de ce fait très peu d’entretien. Mais que ce soit à granulés ou à bûches, un poêle à bois réclame un ramonage par an. Pour cette opération, on vous recommande de faire appel à un professionnel.